Mesothérapie vétérinaire

Basée la mésothérapie vétérinairesur les propriétés de la peau, une technique thérapeutique est apparue en 1952 : la Mésothérapie.

Le père de la mésothérapie moderne, le Docteur Michel Pistor, dès 1960 commence à enseigner la mésothérapie à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort.

Ce procédé permet de traiter de nombreuses affections, principalement en traumatologie et en médecine sportive. Ce traitement peu invasif, à moindre risque et peu onéreux, est principalement utilisé dans les monde équin et canin.

Deux atouts :
- réduire les effets secondaires des médicaments
- pouvoir également réduire les doses injectées.


Champ d'application et indications :
En médecine vétérinaire, le recours à la Mésothérapieconcerne essentiellement les affections locomotrices. Ainsi, elle se révèle intéressante pour soigner les douleurs liées à l'arthrose, les dorsalgies, les entorses, les tendinites, les contractures.
- Pathologies musculaires (élongation, contracture, crampes, contusions musculaires, claquage déchirure…)
- Pathologie ligamentaire.
- Pathologie rachidienne
- Traitement des arthroses et arthrites...

Champs d’applications :
decine canine :
• Syndromes cataracte/surdité,
• Les névro-dermites dorsolombaires
• Les staphylococcies cutanées du chien,
• Les névralgies,
• Les névrites,
• Les douleurs d’origine arthrosiques et parfois l’eczéma
• La maladie de Carré…

 Médecine équine :
• L’arthrite
• L’arthrose,
• Les péritendinites,
• Les tendinites,
• Les paralysies traumatiques, des suros métacarpiens,
• L’exostose et les phlébites.

 


2 types d’injections :
• Intradermo superficielle (<2mm)
• Intradermo réticulaire (>4mm)

Pistor Eliance Pistor 5 Pistor 4 Pistor Primim