La mésoperfusion
la technique idéale dans la prise en charge de la douleur

La mésoperfusion ou mésothérapie lente, est une HYPODERMOCLYSE multisite ciblée mini-dosée. Hypodermoclyse = perfusion hypodermique profonde = perfusion sous –cutanée.

Initialement utilisée pour traiter les déshydratations en pédiatrie et gériatrie.

L’hypodermoclyse a été abandonnée vers 1950 à la suite de complications à type de sepsis et de collapsus cardio-vasculaires, le plus souvent liée à une mauvaise utilisation de la technique. Connaît un nouvel essor depuis une quinzaine d’années en gériatrie et en diabétologie. La technique d’administration sous-cutanée de solutés a été validée par l’étude de Lipschitz et coll. qui montre que l’absorption d’une solution salée marquée au tritium et technétium perfusée par voie sous-cutanée est équivalente à celle obtenue par voie intraveineuse. Elle permet d’obtenir une imprégnation tissulaire génératrice de stimulations différentes, tant au niveau de la micro-circulation que de la micro-innervation et de l’immunité locale.
Commentaire du Docteur  Michel PISTOR: "Pour mieux définir ce nouveau procédé, on peut dire que la Mésothérapie lente est à la Mésothérapie normale ce que la perfusion est à la simple piqûre intraveineuse."


POURQUOI LA MESOPERFUSION SEQUENTIELLE ???
- Effet de stimulation des mécano-récepteurs à chaque début de séquence.
- Micro-chambres d'injection, pas de dilacérations tissulaires brutales pas d’hématome qui piège une partie du mélange et dont la résorption s’accompagne d’une destruction du mélange. 
- Diffusion systémique rapide d’une partie du mélange, et lente pour la vidange des réservoirs créés A titre indicatif, les morphiniques ont un délai d'action : · de 30 minutes per os · d'une minute par voie intra-veineuse · de deux à trois minutes par voie hypodermique
- Notion de "charge utile"
- Effet de zone important: diffusion loco-régionale, dans le dermatome-cible sans 1er passage hépatique pas de diminution du taux circulant de P.A

REGLES DE LA MESOPERFUSION
Quelles molécules utiliser ?
En pratique la règle est qu’il n’existe pas de drogue utilisable par voie intraveineuse qui ne puisse l’être par voie dermique ou hypodermique. D’une manière plus générale, tous les produits pour lesquels le Vidal ne mentionne pas « IM profonde», ou « IV stricte » peuvent être utilisés.Rappelons que la pharmacocinétique de la voie hypodermique est à peu près équivalente à la voie I.V., ce qui implique la même prudence. Mais la résorption par voie hypodermique n’est tout de même pas exactement aussi bonne que la voie IV, et elle n’est pas non plus aussi régulière et linéaire, car dépend de plusieurs facteurs locaux

La vitesse de résorption dépend de  :
- de la liposolubilité,
- de l’osmolarité (290 à 305 mOsml/l)
- la vascularisation au site d’injection,
- du volume injecté
- Inégalité des réservoirs aux 4 sorties

REGLES DE LA MESOPERFUSION
1- Préparation des mélanges - Hydrosolubilité et/ou liposolubilité - Isotonicité - pH entre 3,5 et 7,5 - Utiliser les mêmes quantités de produits qu’en méso classique et diluer+++avec sérum phy - Se limiter à 3 produits max,
- Respecter la règle des pH, déterminante pour la stabilité du mélange, qui devra rester stable 30 minutes - Diluer avec du sérum phy ou du pidolate de Mg - Utilisation d’une seringue 3 corps de 10ml en polypropylène, U.U.
2 – Asepsie
-Lavage des mains selon procédure
-Gel hydro-alcoolique ou gants
-Désinfection de la peau en 2 temps avec un antiseptique agréé
3 – Montage et mise en place
- Tubulure stérile U.U. à 4 sorties Luer Lock.
- Purge de tubulure- Aiguilles méso 0,35 ou 0,29x12, mais toujours 4 aiguilles de même diamètre
- Les aiguilles doivent être posées en hypodermique avec la technique du pli cutané
Lors de la pose des aiguilles: - Pas de reflux sanguin - Bien fixer les aiguilles sur la peau - Patient en décubitus
3 – Surveillance de la mésoperfusion 
- Dépister le plus tôt possible une éventuelle intolérance ou allergie
-Il est illusoire d’obtenir le même débit à l’extrémité des 4 aiguilles branchées sur le même générateur de débit
- Surveillance permanente pdt la séance par vidéo

Les indications de la mésoperfusion sont celles-là mésothérapie traditionnelle.Cependant, elle possède deux domaines privilégiés d'action : - les pathologies douloureuses aiguës - la douleur neuropathique .

POURQUOI LA MESOPERFUSION, DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR ? Docteur Jean-Pierre Martin
- Technique peu agressive pour les enfants et les adultes pusillanimes
- Minimise la composante émotionnelle de la douleur
- Pratiquement indolore, donc d'un grand confort pour le patient
- Action thérapeutique rapide, en raison des taux sériques rapidement élevés - nombre de séances réduit.
- La stimulation des mécano-récepteurs de l’hypoderme est exponentielle au cours du déroulement de la séance et « déborde » dans le derme jusqu’à la JDE stimulation des récepteurs dermiques
- La stimulation est métamérique.

Pistor EliancePistor 5Pistor 4                   Kit de mésoperfusion