Migraine et mésothérapie

Migraine et mésothérapieLa migraine pourrait provenir d’une activation de terminaisons nerveuses périvasculaires méningées, entraînant une libération de neuropeptides vaso-actifs, et la transmission des influx nerveux vers les voies bulbo-thalamo-corticales via les fibres trigéminales. L’aura représenterait une perturbation focale du cortex ou du tronc cérébral associée à une dépolarisation envahissante cérébrale. La migraine est un type de céphalée (mal de tête) chronique fréquente. Il existe deux types de migraine avec aura ou sans aura. Tout comme il faut distinguer les céphalées migraineuses avec les céphalées cervico génétique.

Prévalence : 17% chez la femme, 6% chez l’homme (sex ratio de 3,84) ; 10% chez l’enfant. La migraine avec aura surviendrait chez 10 à 15% des patients migraineux ; voire plus souvent chez l’enfant ou le sujet de plus de 45 ans.

Définition

Migraine avec aura : La douleur survient par crise, s’installant de manière progressive (et non pas brutale). Elle dure de 4 heures à 3 jours (s’il n’y a pas traitement). Elle est souvent pulsatile comme « un cœur qui bat dans la tête », « des coups de marteau » ou parfois « une sensation de serrement, d’écrasement ». L’intensité de la douleur est augmentée par un effort physique (marcher, monter les escaliers…). La douleur est le plus souvent située d’un seul côté de la tête, droite ou gauche.
Migraines sans aura sont les plus fréquentes (environ 80 % des crises migraineuses), restent imprévisibles, disparaissant spontanément, sont suivies de périodes inter crise pendant lesquelles le patient n’a pas de céphalée.
La migraine est une maladie hétérogène dont les crises sont très variables (type, fréquence, intensité, durée) d’un migraineux à l’autre mais aussi chez une même personne.

Migraine et mésothérapieTRAITEMENT 

 Repos
 Calme
 Obscurité
 Intérêt des sartans dans la prise en charge de la crise migraineuse
 Mésothérapie

Facteurs favorisants :

 Cycles menstruels, contraception orale
 Contrariété, surmenage, stress
 Efforts physiques ou intellectuels
 Vent froid, variation brusque de T°
 Odeurs fortes, bruit
 Chocolat, alcool…
 Allergènes
 Hypersensibilité au lait et produits à base de froment
 Abus d’antalgiques

Traitement par la Mésothérapie :

 Dérivés de l’ergot de seigle : Dihydrergotamine: DHE
 Béta-bloquants : Propranolol: Avlocardyl
 Sels minéraux à propriété neuro régulatrice : Magnesium: Mag2 injectable
 Benzodizepinesà action myorelaxante : Diazepam: Valium
 Produit à action neurologique : Amitriptyline: Laroxyl®

Techniques

Mixte 
 Epidermique IED ou intra dermique superficielle IDS sur les axes vasculaires cervicaux, zone cervicooccipitale
Nappage des zones douloureuses
 Intra dermique profond IDP 4mm sur les points hyperalgiques; sourcils, front, tempes, occiput

Fréquence

A adapter aux nombres de crises.
 1/semaine pendant 3 semaines
 1/15 jours pendant 1 mois
 1/mois pendant 6 mois
 4/an en entretien

Objectif

Diminuer la fréquence et l’intensité des crises.
Allégements thérapeutiques.
Meilleure observance.
Meilleure tolérance.

Pistor EliancePistor 5Pistor 4