INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE : TRAITEMENT PAR MÉSOTHÉRAPIE

insuffisance veineuse chronique - Mésothérapie La prise en charge de l’insuffisance veino-lymphatique par mésothérapie est facilement accessible aux mésothérapeutes. La mésothérapie doit faire partie de l’arsenal thérapeutique visant à prendre en charge l’insuffisance veineuse chronique qui est, sans nul doute, la plus fréquente des maladies chroniques.

L'insuffisance veineuse est liée à un mauvais fonctionnement des veines, caractérisé par un retour insuffisant du sang vers le cœur, dû à une altération de la paroi de la veine.

Elle touche un grand nombre de femmes (40 % des femmes de plus de 40 ans) mais également d'hommes à travers le monde. Elle est favorisée par différents facteurs : sédentarité, déséquilibres hormonaux, grossesse, surcharge pondérale, sexe féminin, âge, hérédité et est aggravée par station debout prolongée et la chaleur.
L'insuffisance veineuse est due à une altération des parois des vaisseaux provoquant une mauvaise circulation du sang et entraînant entre autres une sensation de jambes lourdes et l'apparition de varicosités et plus tard de varices. Les varicosités sont une des conséquences de l'insuffisance veineuse chronique, les vaisseaux se dilatent et deviennent apparents au niveau de la surface de la peau, mais il existe des solutions...

Le docteur Michel Pistor définissait la mésothérapie comme : « Une conception thérapeutique nouvelle et simple qui vise à rapprocher le lieu de la thérapeutique du lieu de la pathologie, pour une plus grande efficacité. » Cette conception est particulièrement adaptée à la pathologie vasculaire des membres inférieurs, qui est le plus souvent : une pathologie loco-régionale , les varices sont toujours de siège sus-aponévrotique, situées dans l’hypoderme facilement accessible à l’œil et à l’aiguille du mésothérapeute.

TRAITEMENT PAR MESOTHERAPIE : L’objectif de la prise en charge par mésothérapie est à la fois préventif et curatif, avec comme objectif principal de calmer la douleur, tout en traitant la cause de l’insuffisance veineuse. La composition des mélanges médicamenteux sera modulée en fonction du stade évolutif de la maladie, de même que les techniques d’injection

La mésothérapie dans l’insuffisance veineuse :

  • Elle peut être utilisée à tous les stades et se révèle souvent efficace là où d'autres traitements ont peu d'effet (en dehors bien sûr des cas nécessitant la chirurgie).
  • Elle peut être utilisée sans risque chez la femme enceinte, notamment avec la technique superficielle et permet de soulager les troubles fréquents pendant cette période sans prise de médicaments potentiellement nocifs pour le bébé.
  • Elle repose sur le traitement des axes veineux latéraux et postérieur des deux jambes entières et, comme pour la mésothérapie en générale, sur l'association habituelle des deux techniques, profonde et superficielle , avec une association de produits à effet vasotonique et anti-oedémateux.

Le protocole optimal de la mésothérapie pour insuffisance veineuse comporte une séance par semaine le premier mois, puis tous les quinze jours pendant deux à trois mois, puis une fois par mois en entretien.

PROTOCOLE THERAPEUTIQUE :
Le traitement symptomatique par mésothérapie des membres inférieurs pour troubles veineux s’appelle le mésodrain

TECHNIQUES DE MESOTHERAPIE

a) On va utiliser la technique de mésothérapie intra épidermique à l’aiguille de 13 x 0,3 , les punctures s’effectuent l’aiguille tangentielle à la peau, biseau tourné vers le haut, la pointe reste au contact permanent de la peau et on utilise la flexibilité de l’aiguille pour effectuer un mouvement de va et vient dans l’axe de l’aiguille au cours duquel on va injecter une gouttelette en intra épidermique.

b) Mésothérapie intra dermique : la technique retenue est celle de l’IDS ou intra dermique superficielle, à 2-3 mm de profondeur encore appelée nappage intra dermique ou rafale, lorsqu’elle est effectuée avec un PistorMésothérapie intra dermique profonde à 4 mm de profondeur peut être utilisée en injection point par point

PRODUITS INJECTES : Mélange 1: Procaïne 2%: 1cc Raubasine: 2cc Etamsylate: 2cc

ZONE D’APPLICATION: IDP avec une aiguille 4mm/0,29 point par point sur les axes veineux des veines saphène interne et externe selon la cartographie du mésodrain (15) et IDS ou IED avec une aiguille 13mm/0,29 sur toute la surface des membres inférieurs après désinfection à la biseptine et gants stériles.

PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX
La prévention du risque infectieux est indispensable : par application de mesures d’asepsie standard, il faut changer d’aiguille pour chaque jambe et pour le ventre, piquer du haut vers le bas, c’est-à-dire du plus propre vers le plus sale (fesses et cuisses jusqu’aux genoux, puis en dessous du genou et changer d’aiguille pour piquer le mollet).
L’action pharmacologique de la mésothérapie qui se fait essentiellement par voie vasculaire et lymphatique explique les bons résultats obtenus dans les pathologies vasculaires.

Le traitement par mésothérapie est donc à la fois préventif et curatif.

L’ insuffisance veineuse chronique, est sans doute la plus fréquente des maladies chroniques, pouvant affecter fortement la qualité de vie des patients. Dès qu’il existe une dysfonction du retour veineux des MI par incontinence valvulaire, avec ou sans obstruction des veines profondes, affectant le réseau veineux superficiel ou profond, l’atteinte lymphatique est inévitable

Les traitements actuels sont nombreux, variés et complémentaires, ce qui justifie une prise en charge pluridisciplinaire, dont le mésothérapeute doit être l’un des acteurs.